Rechercher
  • Sonia De Reyck

Enfants et écrans: des scientifiques appellent à une "vigilance raisonnée"


Un enfant joue sur une tablette.

Ce rapport, que les auteurs veulent plutôt être un appel, est l'aboutissement d'une étude sur ce qu’il est convenu d’appeler "le monde numérique", de ses enjeux, de ses vertus et de ses effets délétères.


"Il est néanmoins apparu, au fil des années, que cette évolution avait aussi des effets délétères qui suscitent une grande inquiétude, si bien que le développement rapide de la présence des écrans dans nos vies et celle de nos enfants amène chacun à s’interroger autant sur les usages qu’il en fait que sur le temps qu’il y passe." Dans un premier temps, les auteurs invitent les parents à s'interroger sur l'impact de leur propre relation aux nouvelles technologies.

Ensuite les auteurs se posent la question de : "...savoir si l’utilisation excessive des écrans peut engendrer une véritable addiction comportementale."


Les auteurs le rappellent, cette notion d'addiction comportementale doit être abordée avec précaution car elle répond à une définition médicale précise, réservée à des pathologies particulièrement lourdes souvent associées à des troubles psychiatriques comorbides tels que dépression, anxiété, phobies ou troubles de la personnalité.


Dans leurs conclusions, les auteurs retiennent que l’exposition des enfants et des adolescents aux divers types d'écrans a des effets multiples, très différents selon la tranche d'âge. Chez le tout petit, c-à-d de 0 à 3/4 ans, ceux que je vois en thérapie, le problème est avant tout celui de la surexposition.


À nouveau les auteurs écrivent que : "Le problème de la dépendance, sous ses différentes formes, est préoccupant, sans qu'on connaisse complètement ses bases physiopathologiques et ses relations avec l'addiction."


Et comme le disent nos auteurs : "L’objectif n'est pas uniquement de limiter l'accès aux écrans, sauf, dans une large mesure, chez les plus jeunes enfants, mais d'en accompagner l’utilisation en sachant qu'un usage approprié a également des effets très positifs sur la performance intellectuelle et la socialisation. Plutôt que de s'opposer à l’inévitable, mieux vaut l’accompagner en veillant au respect de conditions d’utilisation optimales au regard de la santé publique."


Lisez cet appel au complet içi


Source : Appel "L’enfant, l’adolescent, la famille et les écrans. Appel à une vigilance raisonnée sur les technologies numériques" de l'Académie des sciences, l'Académie nationale de médecine et de l'Académie des technologies - Avril 2019.

4 vues

​© 2017 - Centre Pluridisciplinaire EPF